La sémiophonie

La sémiophonie est une méthode de remédiation des troubles du langage oral et écrit.

Mise au point dans les années 70 – à partir de l’observation clinique d’enfants dyslexiques –  la méthode sémiophonique s’adresse aux enfants, adolescents et adultes atteints de troubles développementaux du langage : dyslexie, retard de langage, dysorthographie…

A l’aide d’un logiciel (et d’un casque/micro), cette méthode audio-phonatoire permet de reparcourir toutes les phases constitutives du langage  afin de remettre en place les Automatismes Elémentaires du Langage (AEL).

Principes

La métaphore dite de l’immeuble permet d’illustrer le principe de la sémiophonie.

En effet, le langage se construit en strates : Les fondations de l’immeuble font référence aux composants du langage oral déjà présents à la naissance : ce sont les fondations du langage qui ne cesseront d’évoluer jusqu’à l’élaboration du langage écrit.  C’est souvent à ce stade (langage écrit) que les troubles du langage sont repérés par l’entourage de l’enfant : ils ne sont que la résultante d’un trouble plus précoce du langage oral. Il convient donc de revenir aux bases de l’élaboration du langage.

Semio immeuble3

« Métaphore de l’immeuble »

Stratégie thérapeutique

La stratégie thérapeutique agit à deux niveaux :
– revenir aux bases du langage
– reparcourir les différentes phases constitutives du langage afin de restaurer les Automatismes Élémentaires du Langage (AEL)

Revenir aux bases du langage

Dans un premier temps, la sémiophonie consiste à revenir aux bases du langage. Il s’agit de ramener le sujet au niveau d’un pré-langage dans sa phase pré-linguistique.

Pour ce faire, la méthode sémiophonique passe par la désémantisation du langage.
Elle s’appuie sur la prosodie en utilisant le son paramétrique.

Semio immeuble2

Désémantiser

Pour désémantiser le langage, la méthode sémiophonique utilise 2 stratagèmes :

  • le son paramétrique : son artificiel qui se superpose à la prosodie en soulignant la forme intonative du langage et en accentuant la prosodie.
  • l’alternance : procédé permettant d’alterner sons et blancs sonores. Le sujet porte une attention inconsciente sur les composantes du langage (syllabique, phonémique et lexical)
Reparcourir les différentes phases constitutives du langage

Dans un second temps, la méthode sémiophonique consiste à reparcourir les différentes phases constitutives du langage.

En s’appuyant sur le son paramétrique (ou son prosodique), la méthode sémiophonique reprend un processus complet de rééducation, reprenant successivement les étapes suivantes : Écoute -> Répétition Orale ->  Lecture -> Écriture.

Automatiser (AEL)

En reparcourant les différentes phases constitutives du langage, la méthode sémiophonique permet de remettre en place les Automatismes Elémentaires du Langage (AEL).
Cette réhabilitation des AEL conduit à une restructuration de la langue et permet au sujet d’accéder à l’automatisation et à la sémantisation.

Semio immeuble3

Restaurer les Automatismes Élémentaires du langage (A.E.L)

En ciblant deux éléments constitutifs du langage, la sémiophonie permet de restaurer les Automatismes Élémentaires du Langage :

  • prosodie : mélodie de la langue (rythme, intonation…)
  • segmentation : découpage de la langue en unités de langage (syllabe, phonème, mot…)

 

Prosodie / son prosodique

Le son prosodique est un son artificiel généré par le logiciel permettant de :

  • souligner la forme intonative du langage (rythme, intonation)
  • détourner l’attention du patient
Segmentation / alternance

L’alternance permet – par l’intermédiaire du logiciel –  de mettre en relief :

  • la syllabe,
  • puis le phonème
  • enfin le lexique
Latéralité cérébrale / Écoute dichotique

L’écoute dichotique permet de répartir le son prosodique et la modulation
en respectant la spécialisation hémisphérique.

Ecoute dichotique

PHASES DE LA RÉÉDUCATION

Utilisant le son paramétrique de bout en bout, la rééducation par la méthode sémiophonique se déroule en 4 grandes étapes :

Phase passive :
    • écoute
Phases actives :
    • répétition orale
    • lecture

    • écriture.

Chaque pathologie a son propre protocole.

Chaque protocole est individualisé.

Une séance est composée de 2 exercices.

Il faut généralement 80 à 90 séances d’une heure pour compléter une rééducation.

 

Enregistrer

Enregistrer